Les métiers de l’Europe

Voici une petite présentation des métiers que nos étudiants peuvent exercer après le Master Affaires Européennes.
Cette liste est exhaustive et concerne les métiers de l’Europe, d’autres métiers sont possibles selon les spécialisations et intérêts de nos étudiants.

 

PRIVE / ASSOCIATIF Consultant/conseiller en affaires européennes :

Le travail d’un consultant en affaires européennes consiste faire des recherches sur les actualités européennes (notamment les nouveaux projets de loi), effectuer une veille sur les sujets liés à l’Union européenne, informer son établissement (ou son client) sur l’ensemble du fonctionnement des institutions européennes ou le processus législatif européen, et si nécessaire, faire remonter les opinions et sujets de son établissement (ou client) aux  institutions européennes.

Possibles lieux de travail : public autant que privé, ainsi qu’ONG.

Les cours de lobbying et d’institutions européennes dispensé durant le master sont utiles pour ce métier.

 


 

PRIVE Consultant/conseiller en communication européenne :

Il s’occupe de la communication autour des projets et initiatives de l’Union européenne. Principalement contacté par les institutions européennes, il doit concevoir un plan d’action des campagnes de communication. Les institutions de l’UE embauchent des professionnels de la communication directement, mais la plupart travaillent pour des agences de communication qui ont les institutions européennes comme clients.

Les cours de communication dispensés en deuxième année du master sont utiles pour ce métier.

 


 

PUBLIC Administrateur au sein des Institutions européennes :

Les postes sont obtenus sur concours (concours EPSO AD5 ou AST pour être assistant). D’une manière générale, les administrateurs ont pour fonction d’aider les décideurs dans l’exécution de la mission de leur institution ou organe. Ils sont au coeur de la rédaction des projets règlements ou directives européens.

 


 

PUBLIC Attaché/ chargé d’affaires/ambassadeur/consul…

Les postes sont obtenus sur concours (Concours du Ministère des affaires étrangères, concours externe de l’ENA). La maîtrise de plusieurs langues étrangères est souvent une des exigences. Les diplomates sont envoyés à l’étranger ou auprès des organisations internationales (par exemple, UNESCO) pour représenter leur pays, soit en poste au sein du Ministère des affaires étrangères à Paris ou en cabinet ministériel.

 


 

PRIVE / ASSOCIATIF (Assistant) Responsable projets européens :

Le travail d’un responsable en gestion de projets européens consiste à effectuer des recherches et des démarches pour organiser des projets européens et notamment d’obtenir des fonds européens. Ce métier s’exerce au sein des entreprises privées ainsi que dans de nombreuses ONG et associations. Certains postes en gestion de projet européen sont proposés par la Commission européenne.

Les cours de projets européens dispensés en deuxième année sont utiles pour ce métier.


 

PRIVE Journaliste européen (freelance/pigiste européen) :

Il rédige des articles sur l’actualité européenne pour les médias nationaux ou européens. Pour cela, il est nécessaire de suivre de très près les activités des institutions européennes. La maîtrise de plusieurs langues étrangères est indispensable. A noter qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir un poste de correspondant à Bruxelles et que les rédactions préfèrent de plus en plus avoir recours à des pigistes.

Les cours de journalisme dispensés en deuxième années du master et le pôle Barbarie de l’association sont utiles pour ce métier.

 


 

PUBLIC Traducteur/interprète :

Les postes sont obtenus sur concours. Un traducteur – interprète travaille au sein des institutions européennes, notamment au Parlement européen, et traduit essentiellement des textes politiques, juridiques, économiques. Tandis que la plupart des traducteurs pour l’Union européenne travaillent surtout au Luxembourg et à Bruxelles, la plupart des interprètes sont à Bruxelles et Strasbourg. Maîtriser plusieurs langues étrangères est essentielle, il faut surtout avoir une maîtrise parfaite de sa langue maternelle. Il est également possible de travailler pour une entreprise en étant freelance ou employé, mais les postes sont plus rares.

 

Les cours de langues du master sont utiles pour ce métier.