Accueil,  Actualités du master

Les partis politiques de l’extrême droite française

Bonjour à tous !

Nous continuons notre série de posts dédiée à la présentation des différents partis candidats aux élections européennes avec les partis les plus à droite de l’échiquier politique : le Rassemblement National (RN) avec pour tête de liste Jordan Bardella, Debout La France avec Nicolas Dupont-Aignan, Les Patriotes avec Florian Philippot, et l’Union Populaire Républicaine (UPR) avec François Asselineau.

Sous le nom de FN, le RN avait obtenu le plus de voix lors des élections européennes de 2014. Prônant une « Europe des Nations », ce parti a pour ambition de redonner de la souveraineté aux Etats en révisant les traités et non plus de sortir de l’UE et de l’euro. Une des mesures phares est de supprimer la Commission Européenne qui représente l’intérêt général de l’UE au profit du Conseil Européen et du Parlement Européen. Le parti compte sur le soutien de « ses alliés » souverainistes européens afin de mener à bien ce projet de révision des traités qui nécessite l’unanimité. Quant aux autres propositions, ce sont celles déjà soutenues auparavant comme le rétablissement des frontières nationales, la refonte du droit d’asile, refus de tout nouvel élargissement de l’UE ou encore l’abrogation de la directive « travailleurs détachés ».

Le programme de Debout La France tourne autour de 5 points : « Assurer la sécurité des nations d’Europe et stopper la submersion migratoire » (suppression de Schengen, donner aux Etats le contrôle exclusif de leur politique migratoire), « Placer les démocraties nationales au cœur de l’Europe » (suppression de la Commission Européenne, refus de tout nouvel élargissement), « Mettre fin au gaspillages financiers de Bruxelles pour rendre leur argent aux Français », « Défendre nos emplois face à la mondialisation » (annuler la directive « travailleurs détachés ») ,et « Protéger l’environnement et valoriser les cultures européennes pour défendre notre civilisation » (droits de douane « anti-pollution », instaurer le référendum d’initiative populaire).

Florian Philippot a annoncé vouloir constituer une liste « mi-patriotes mi-gilets jaunes ». Il fait principalement campagne pour le Frexit. La campagne des Patriotes se concentre principalement sur la sortie de la France de l’Union Européenne et de l’euro car l’UE ne serait « pas réformable ».

François Asselineau, tête de liste de l’UPR et eurosceptique convaincu, a aussi la volonté de faire sortir la France de l’UE et de l’euro. Partageant le même thème de campagne que Les Patriotes, Florian Philippot a récemment proposé une alliance à l’UPR afin de constituer « une très grosse force pour le Frexit ». Cependant, cela n’est pas encore à l’ordre du jour, François Asselineau considérant que ce dernier lui « a vole toutes (ses) idées ».

Au sein du Parlement Européen, le RN est affilié au Mouvement pour une Europe des Nations et des Libertés (MENL), un parti européen de droite nationaliste et d’extrême droite. Debout La France fera partie du groupe parlementaire de la droite et de la droite nationaliste Conservateurs et Réformistes Européens (CRE). Les Patriotes rejoindront le groupe parlementaire populiste et eurosceptique Europe de la Liberté et de la Démocratie Directe (EFDD). Pour l’UPR, l’information n’est pas encore disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *